lundi 19 mai 2014

Corbeille de Pensée

C’est ma première aquarelle. Une première expérience que j’ai bien appréciée. Sur un dessin légèrement crayonné, on applique la couleur plus ou moins forte selon la quantité d’eau prélevée par le pinceau. Contrairement à l’acrylique dont chaque toute de peinture est maîtrisée/choisie, l’aquarelle s’échappe du pinceau. On ne doit guider sa pose sur le papier. Il ne faut pas chercher à contraindre la couleur. On obtient ainsi de surprenants résultats.

Le fond du tableau se compose de diverse Graminées/Poacées (fétuques, pâturin, dactyle, chiendent, ray-grass anglais, fléoles, vulpin, agrostides…) séchées et collées sur un fond de peinture jaune, terre, ocre appliquées à l’éponge.